Fantasy, Livres

Wyld t.2 : Rose de Sang – Nicholas Eames

9791028103958

Résumé de l’éditeur

Tam Hashford en a assez de travailler dans la taverne de son quartier, de servir à boire à des mercenaires connus dans tout Grandual et d’écouter les bardes chanter de glorieuses épopées à mille lieues de sa petite bourgade perdue.

Alors quand Rose de Sang arrive en ville à la tête de sa redoutable bande et qu’on propose à Tam de devenir leur barde, la jeune fille n’hésite pas longtemps. Elle veut de l’aventure, eh bien ! elle va en avoir. Avec le reste du groupe, elle s’engage dans une quête qui ne pourra se terminer que de deux manières : la mort ou la gloire.

Il est temps d’aller faire un tour du côté du Wyld…

Mon avis

L’histoire reprend six ans après le tome 1 au sein de la roquebande Fable, menée par Rose, croisée lors de la première aventure. Et cette fois-ci, le groupe n’est pas proche de la date de la retraite, donc nous suivons des héros rentrant dans le schéma habituel de la fantasy.

Pour autant, les protagonistes sont loin d’être lisses et deviennent rapidement attachants malgré leurs défauts et leur fichus caractères. J’ai beaucoup apprécié l’héroïne principale Tam. Du haut de ses dix-sept ans, elle cherche sa place au niveau de la bande et a la fâcheuse habitude d’en faire plus que ce qu’elle devrait. Cependant, l’auteur évite de tomber dans le cliché du jeune adulte mal dans sa peau et qui se cherche. Au contraire, Tam sait ce qu’elle veut et est prête à braver autorité parentale et autorité de la bande pour y parvenir, avec plus ou moins de succès.

Les autres personnages ne sont pas en reste. Tout d’abord Rose, qui donne son nom au livre : cheffe de la roquebande, fille d’un des illustres héros du tome 1, guerrière farouche…accro à une drogue qui coupe la peur et mère aimante, mais dont le rôle de lui convient pas. C’est d’ailleurs un point que j’ai trouvé très intéressant; Rose aime son enfant, mais elle est consciente qu’elle n’est pas faite pour être mère. Ce détail est simplement énoncé comme un fait et il n’y a aucun message de culpabilisation sous-jacent, jamais Rose n’est décrite comme un monstre. C’est un message encore assez rare dans les livres.

Le personnage de Cura m’a également beaucoup plu, invocatrice dont les invocations monstrueuses sont encrées sur sa peau. Un personnage que rien, ni personne ne semble pouvoir atteindre et dont les fêlures apparaissent au fur et à mesure. L’histoire de Brune, le chaman qui se transforme en ours, est également très intéressante, notamment par ses difficultés à garder une apparence animale menaçante lors qu’il est en stress; ce qui occasionnent quelques difficultés lors des combats. Le druine Nuage Libre pourrait suivre Rose jusque dans les tréfonds de l’enfer par amour, il est totalement conscient qu’il est fou amoureux d’elle et que ses choix sont uniquement guidés par cela. J’ai trouvé assez original qu’un homme soit dans ce rôle-là. Le manager satyre Roderick apporte une touche d’humour bienvenue et des réflexions sur le rôle de méchants que le monde de Wyld a donné aux monstres.

On croise également avec plaisirs des personnages du tome 1 sans qu’ils envahissent pour autant l’histoire, ce n’est plus la leur après tout.

Même si j’ai mieux apprécié ce livre que le premier, un petit défaut a gêné parfois ma lecture. L’auteur a tendance aux métaphores inutiles qui cassent la scène ou l’action. Je peux comprendre que suivant une barde, il faut donner un côté poétique, mais je trouvais que celui-ci manquait de naturel. Mais ce n’était qu’un petit défaut mineur et ce que je reprochais au premier volume, le traitement des personnages féminins, s’est nettement amélioré. J’ai donc eu plus de plaisir à lire ce volume deux. Notons également la présence d’une romance LGBT bien écrite et touchante. J’ai également versé quelques larmes durant la lecture et je me suis fait surprendre par des retournements de situation. Ce deuxième tome est une vraie réussite.

Et comme on parle de roquebande, une sélection de titres pour clôturer cet article !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *