Fantasy, Livres, Romance

Le Prince des Ténèbres t.1 : la Mort dans l’Âme de Jeaniene Frost

couv13374649

Résumé de l’éditeur

Leila souffre d’un pouvoir terrifiant qui la condamne à une vie de solitude : voir les secrets les plus sombres des gens !

Mais, enlevée par des créatures de la nuit, la voici contrainte d’entrer en contact télépathique avec le plus célèbre vampire du monde…Vlad Tepes !

Un être légendaire, révéré et détesté à la fois. Sa maîtrise du feu fait de lui l’un des vampires les plus craints de la planète, mais ses ennemis ont découvert une nouvelle arme contre lui : Leila, la belle mortelle aux pouvoirs aussi redoutables que les siens.

Mais lorsque Vlad et Leila se rencontrent, la passion se déchaîne et menace de les consumer. Ils devront conjuguer leurs efforts pour arrêter un adversaire déterminé à les voir périr dans les flammes.

Mon avis

Je l’avoue : la bit-lit est mon petit plaisir coupable en lecture. J’ai beau soupirer, me plaindre à qui veut lire/entendre que j’en ai marre des héroïnes clichés et tout le tralala; il m’arrive de temps à autre de vouloir mettre mon cerveau sur pause afin de lire une histoire sans prise de tête. Dès le résumé, je sais ce qui va se passer, je m’attends à toutes les ficelles scénaristiques possible de ce genre de littérature.

Donc en plein pendant ma lecture en VO et mes multiples jeux, j’ai eu envie de lire un livre sans prise de tête et c’est exactement ce que la Mort dans l’Âme m’a offert. Oui, l’héroïne tombe sous le charme du beau gars ténébreux et torturé qui refuse d’aimer parce qu’il a trop souffert et tout ce qui va avec. Oui, j’ai levé les yeux au ciel et serrer les dents à quelques reprises (après avoir lu pour la xième fois dans un roman de bit-lit son « membre turgescent »… Sérieusement, arrêtez avec ce terme je vois à chaque fois le membre en question s’illuminer comme un sabre laser). Mais dans l’ensemble, le livre était agréable à lire.

Leila, l’héroïne, est assez équilibrée. Elle n’est pas niaise, elle est consciente de ses actions, elle sait reconnaître quand elle a de mauvaises idées. Le personnage de Vlad est amusant à lire tant il est imbu et arrogant; le pire étant qu’il en est parfaitement conscient. Leur relation est assez saine par rapport à d’autres que j’ai pu lire par le passé.

Dans l’ensemble, j’ai passé un bon moment de lecture même si tout est devinable par avance. Je lirai sans doute la suite par curiosité oui bon on trouve les excuses qu’on peut.

2 réflexions au sujet de “Le Prince des Ténèbres t.1 : la Mort dans l’Âme de Jeaniene Frost”

  1. « (après avoir lu pour la xième fois dans un roman de bit-lit son « membre turgescent »… Sérieusement, arrêtez avec ce terme je vois à chaque fois le membre en question s’illuminer comme un sabre laser)  »

    HAHAHAH ! Je ne suis donc pas la seule ! XD J’adore ! J’ai exactement la même pensée à CHAQUE FOIS ! Entre ça et le « membre épais » ! Moment où je peux pas m’empêcher de visualiser un tronc d’arbre : l’image va de paire avec la description de « dur comme du bois ». XD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *