Livres, Science-fiction

La porte de cristal – Les livres de la Terre fracturée, t.2 – N.K. Jemisin

couverture de la porte de cristal

Résumé de la porte de cristal

La Cinquième Saison jette les derniers vestiges de la civilisation dans une froide nuit sans fin. Essun – jadis Damaya, puis Syénite, mais qui n’est plus qu’aujourd’hui que vengeance – a trouvé un abri, mais pas sa fille. Son chemin croise à nouveau celui d’Albâtre, le destructeur du monde revenu d’entre les morts, porteur d’une demande qu’elle seule peut satisfaire et dont il ne peut que résulter que le chaos… Pendant ce temps, le pouvoir de Nassun, sa fille, ne cesse de croître. Elle a suivi son père, Jija, loin au sud, où l’attend un autre fantôme du passé de sa mère.

Mon avis

Chronique du tome 1

Quelle aventure que cette saga, j’ai dévoré la Porte de cristal en deux jours. Et le tome 3 attend sagement sur ma bibliothèque pour que je l’entame. L’univers déjà riche du tome 1 s’étoffe avec les découvertes sur l’origine de l’orogénie, sur l’apparition des mangeurs de pierre et sur la survie des gèneurs hors Fulcrum. Cette fois-ci, on ne suit plus les différents identités d’Essun au cours de sa vie, mais l’histoire se concentre également sur sa seule enfant survivante : Nassun.

Âgée de moins de 10 ans, Nassun est obligée de fuir avec son père après qu’il ait tué Uche. Avoir des enfants gèneurs lui est une idée insupportable, il a donc dans l’obsession de guérir sa fille chérie. Autant dire que face à ce père qui la déteste, la violente, j’ai eu très mal au cœur pour Nassun. Elle s’est montrée très intelligente, maligne et débrouillarde tout en gardant cette naïveté enfantine. Le livre montre également que les relations avec sa mère étaient loin d’être au beau fixe. Elle ne peut s’empêcher d’haïr Essun pour son entraînement tout en sachant bien qu’elle n’avait pas d’autre choix pour la protéger.

Sa mère haïe et loin d’elle, son père qui l’a trahie, Nassun est à la recherche d’un nouveau représentant parental qu’elle trouve en Schaffa. Schaffa, ancien Gardien de sa mère, personnage que je détestait dans le tome 1 et qui semble débuter un arc rédempteur dans la Porte de cristal. Je ne m’attendais pas à l’apprécier au final.

De son côté Essun, cachée sous terre dans une comm où se côtoient difficilement orogènes et fixe, retrouve son ancien mentor Albâtre. Là aussi, la relation est loin d’être simple. Les rancœurs passées, les moments de consciences d’Albâtre de plus en plus rares, tout est là pour compliquer la situation. Tous les deux obtus, ils ne parviennent jamais à réellement se parler. J’aime beaucoup la complexité de leur relation. Essun se développe et démontre un talent incroyable, son pouvoir monte en grade et c’est appréciable.

On découvre un peu plus la vie durant une Saison, bataille de tous les instants pour rester en vie. Sans jamais sombrer dans le gore inutile, l’autrice nous montre les horreurs de cette réalité. Les bouilleurs en sont une terrible représentation, j’ai fini par frissonner à chaque mention de ces insectes. Dans ce volume, le paysage fait difficilement rêver. Hormis les obélisques et les géodes qui peuvent donner des moments d’une beauté surréaliste.

Cependant, la Porte de cristal m’a paru un poil plus faible que la Cinquième saison. Peut-être est-ce un calme avant l’apothéose finale? Malgré ce léger détail, je n’ai de loin pas bouder mon plaisir, absolument captivée par ce monde. Je me réjouis de lire le tome 3.

Retrouvez la porte de cristal chez son éditeur

1 réflexion au sujet de “La porte de cristal – Les livres de la Terre fracturée, t.2 – N.K. Jemisin”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *