Fantasy, Livres

L’ombre d’Atlas – Thierry Louge

Couverture l'ombre d'atlas de thierry louge

Résumé de l’ombre d’Atlas

Il y a plus de cinq millénaires, sur la Terre. Les douze royaumes ont interdit la pratique de la magie, à la suite des massacres qu’elle a engendrés au cours de la guerre des abîmes.
Pourtant, dans un monastère niché au cœur d’une forêt impénétrable, Alric reçoit cet enseignement prohibé. Alors que son foyer se voit menacé par un assaut imminent, ses tuteurs l’envoient à l’abri pour sauver sa vie et continuer ses études. Alric parviendra-t-il à perpétuer le savoir défendu, l’héritage d’Atlas ? Quel rapport entretient-il avec ce vampire qui, cinq mille ans plus tard, mène le dernier combat d’une implacable vengeance?

Mon avis

[service-presse]

Merci à Thierry Louge de m’avoir proposé son roman en service-presse. Je me suis donc plongée dans le passé mystérieux des Douze Terres et de sa magie interdite.

L’univers

Me voilà partie des millénaires en arrière pour découvrir un monde antique doté d’une étonnante modernité sur certains points. Le mythe d’une civilisation perdue avec une technologie avancée est assez ancré dans notre imaginaire, nous sommes en plein dedans avec l’ombre d’Atlas. Mon cerveau a mis un peu de temps avant d’accepter de passer au-dessus de certains détails qui pouvaient sembler anachroniques (au hasard le clavecin), mais j’ai finalement réussi à faire taire cette petit voix.

On se retrouve certes dans une quête assez usuelle de ce genre d’ouvrage, mais j’ai été très surprise par l’antagoniste de l’histoire. Vous connaissez mon amour pour les buveurs de sang à condition qu’ils ne soient pas trop mièvres et plongés dans une romance niaise, l’ombre d’Atlas nous en offre plusieurs et j’avoue que ça m’a fait plaisir. Je suis même parvenue à comprendre les motivations du méchant principal, pas au point de les approuver cela dit.

J’ai aussi beaucoup apprécié les différents lieux que l’on croise, l’auteur nous fait voyager dans plusieurs décors différents. J’ai facilement pu imaginer les endroits grâce aux descriptions.

Les personnages

Bon, autant le dire tout de suite : il y a par moment un peu trop de personnages. Je me suis sentie perdue, je ne savais plus qui était qui et faisait quoi. Sans compter ceux qui changent de nom, j’étais embrouillée.

Sinon, j’ai trouvé l’évolution d’Alric assez intéressante. J’étais intriguée par les aller-retour entre le passé et le présent, je voulais savoir comme il est devenu ce qu’il était. Mais j’ai quand même eu une grosse préférence pour Laenith, guerrière qui n’a pas la langue dans sa poche. C’est juste un peu dommage que l’auteur ait ressenti le besoin de rassurer le lecteur sur sa féminité lors de certains passages. Les autres protagonistes m’ont un peu moins parlé, mais cela ne m’a pas empêché de ressentir un pincement au cœur à la fin.

Conclusion sur l’ombre d’Atlas

Un récit plaisant dans un univers assez intriguant. Comme je l’ai écrit, j’ai eu un peu de peine avec les inexactitudes historiques, mais en soi j’ai bien apprécié ma lecture. Je suis très intriguée par l’univers des Douze Terres.

Merci encore de m’avoir proposé le roman en service-presse.

Site de l’auteur

2 réflexions au sujet de “L’ombre d’Atlas – Thierry Louge”

  1. Merci beaucoup pour cette chronique, je trouve original et très intéressant que vous vous focalisiez spécifiquement sur l’univers et les personnages, cela permet d’avoir des retours qui sortent des sentiers battus.
    Très heureux que les aller/retours dans le temps et les buveurs de sang vous aient plu. Je garde en tête les remarques quant au nombre de personnages, merci pour cette remarque!

  2. Merci beaucoup pour cette chronique, je trouve original et très intéressant que vous vous focalisiez spécifiquement sur l’univers et les personnages, cela permet d’avoir des retours qui sortent des sentiers battus.
    Très heureux que les aller/retours dans le temps et les buveurs de sang vous aient plu. Je garde en tête le retour quant au nombre de personnages, merci pour cette remarque!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *