Livres, Récits de voyage

La panthère des neiges – Sylvain Tesson

Couverture La panthère des neiges

Résumé de l’éditeur

« Tesson ! Je poursuis une bête depuis six ans, dit Munier. Elle se cache sur les plateaux du Tibet. J’y retourne cet hiver, je t’emmène. Qui est-ce ? La panthère des neiges. Une ombre magique ! Je pensais qu’elle avait disparu, dis-je. C’est ce qu’elle fait croire ».

Mon avis

Ce voyage au fin fond du Tibet aura été une déception. Le seul avantage de ce livre étant de m’avoir rafraîchie en pleine canicule. J’ai trouvé l’écriture très auto centrée sur l’auteur alors que je pensais qu’on allait suivre le photographe. J’avoue que ses digressions m’ont fait levé plusieurs fois les yeux au ciel ou fermer les paupières. De plus, j’avais l’impression qu’il se sentait obligé d’étaler sa culture littéraire en casant des citations partout, on aurait dit qu’il agitait un grand panneau « Regardez comme je suis cultivé en littérature! », parce que pour la culture scientifique, soyons honnêtes, ce n’est pas encore ça.

Pourtant je suis en accord avec ses propos sur l’expansion humaine et notre fichue manie de tout détruire. Mais rien à faire, impossible de crocher à son écriture. En plus, je suis une amatrice de félins, donc j’étais vraiment motivée à suivre les traces de la panthère des neiges, à guetter ses apparitions, à admirer son calme. Hélas, j’ai dû me battre pour que le livre ne me tombe pas des mains, heureusement il fait moins de deux cents pages donc j’ai pu tenir jusqu’au bout. Cependant, je dois reconnaître que les descriptions des paysages me projetaient presque sur place.

J’aurais tenté et tenu jusqu’à la dernière page.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *