Fantasy, Jeunesse, Livres

Keleana : L’assassineuse – Sarah J. Maas

Couverture tome 1 de Keleana de Sarah J. Maas

Résumé

Le royaume d’Adarlan, d’où toute magie a été bannie, est gouverné d’une main ferme par un roi tyrannique. Keleana, membre de la secte des Assassins et opposée au pouvoir du roi, est emprisonnée dans les mines de sel d’Endovier depuis plus d’un an. Pour gagner sa liberté, Keleana doit représenter le prince Dorian dans un tournoi à mort dont l’unique survivant devra servir le roi pendant 4 ans. Mais les concurrents, l’un après l’autre, sont éliminés de façon mystérieuse et Keleana sent son tour venir.
Manifestement, d’obscures forces magiques ressurgissent dans l’ombre de la cité et la jeune Assassineuse va devoir leur faire face… Heureusement, elle pourra compter sur l’aide de deux hommes : son entraîneur, le beau capitaine Chaol, et le prince Dorian en personne, qui sont tous deux tombés amoureux d’elle. Et dont les charmes ne la laissent pas indifférente…

Mon avis

Keleana est une saga très populaire que j’ai souvent vue passer. Il m’aura fallu quelques années avant de décider à me lancer. A première vue, les ingrédients sont réunis pour me plaire… A première vue.

L’univers

Tout d’abord, petit aparté/coup de gueule sur le terme français d’assassineuse. Bon sang, je trouve que c’est moche et enfantin; digne de ce qu’on pourrait trouver dans la rédaction d’un enfant de 10 ans. Assassin est un bon terme, neutre, classe. Pourquoi avoir ressenti le besoin de mettre un mot aussi ridicule? Franchement, à chaque fois que je lis ce terme, le livre perd tout son sérieux et la protagoniste tout son côté terrible.

Niveau univers, ça reste assez semblable à ce que j’ai lu. Un monde mystique disparu à cause des humains dont il reste quelques traces, une guilde d’assassins, des voleurs, un roi tyran. Bref, un monde assez simple à saisir pour plonger rapidement dans l’histoire.

Cependant, j’ai trouvé la mise en place des événements intrigants un peu longue, c’est après la moitié du livre que j’ai vraiment commencé à avoir envie de continuer; lorsqu’on en découvre un peu plus sur l’histoire de ce monde.

Les personnages

Je ne sais pas si c’est dû au terme très foireux d’assassineuse, mais j’ai vraiment eu de la peine à adhérer au personnage de Keleana. De plus, je trouve qu’elle manque de crédibilité en tant que tueuse. J’ai vite été agacée par le moment où elle détaillait les quinze milles manières pour tuer tel ou tel personne, ses trois milles moyens pour s’enfuir. Ça m’a donné un sentiment de rallonge du livre alors qu’on comprend rapidement que Keleana est douée dans son métier.

Passons vite fait sur Dorian. Franchement, à part être beau, je le trouve vide. Ah oui, c’est aussi un coureur de jupons, quelle surprise (non).

Deuxième aparté. En fait, l’autrice répète à outrance à quel point Keleana et Dorian sont beaux et ça me fatigue. J’ai franchement ricané lorsque notre héroïne se plaint d’avoir perdu ses jolis seins en sortant de sa mine/prison.

Heureusement, Chaol sauve ce trio de protagoniste. Il semble être le seul à avoir un cerveau. J’ai apprécié ses passages, même si on sentait qu’il y allait avoir un triangle amoureux entre les trois. Chaol se montre loyal et doué dans son métier, sans que l’autrice n’en fasse des tonnes pour le montrer.

Conclusion sur Keleana

Vous l’aurez compris, ce n’est pas un coup de cœur. Il y a des bons points, notamment avec le passé de cet univers. Chaol reste un protagoniste bien écrit, tout comme certains personnages secondaires. Mais il manque un petit quelque chose pour que ce soit totalement convaincants.

Mais bon, comme je suis un peu maso sur les bords, je vais lire le tome 2 car on m’a proposé une lecture commune pour le tome 3 en me promettant que ça s’améliorait avec la suite. Rendez-vous d’ici quelques temps !

 

1 réflexion au sujet de “Keleana : L’assassineuse – Sarah J. Maas”

  1. J’ai du mal aussi à accrocher mais comme j’ai commencé je vais tout lire parce que je suis comme ça ! Mais j’arrive pas a accrocher avec Caelena non plus … elle est chiante

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *