Livres, Réflexions

Je suis ennuyée

compatible en forme femme individu
Photo de Tim Savage sur Pexels.com

Je suis ennuyée. Je suis en train de lire un ouvrage d’un auteur que j’apprécie beaucoup, certains aspects du roman me plaisent beaucoup d’ailleurs… Mais je suis très gênée par la protagoniste principale, qui a pourtant tout pour me plaire puisqu’elle est une guerrière; une des meilleures guerrières de son clan. Sauf que toutes ses motivations tournent autour d’un homme : elle est devenue guerrière pour qu’il la remarque, elle traîne le fils de cet homme comme un boulet et qu’elle semble ne pas vraiment aimer; envers lequel elle éprouve beaucoup de rancœur, bref tout ce qu’il faut pour une relation familiale malsaine.

Je suis ennuyée parce qu’une partie de moi a envie de passer au-dessus simplement parce que c’est un auteur que j’aime bien, alors que je sais pertinemment que je n’aurais pas hésité à vertement critiquer tout autre écrivain. Je sais que j’ai envie de ne pas en tenir compte parce que je l’ai rencontré, je sais qu’il est accessible et sympathique; je suis même certaine que je pourrais aborder sereinement ce point-là avec lui et en discuter.

Mais voilà, je suis fatiguée de tous ces personnages féminins qui ne vivent que par le regard d’un homme, je suis fatiguée de cette vision, je suis fatiguée que tous leurs choix soient guidés par le besoin de plaire à un homme, je suis fatiguée d’avoir l’impression que les femmes ne doivent vivre que pour ça.

Je suis lassée de ces schémas, je suis lassée de voir que j’y plonge aussi lorsque j’écris mes propres textes. C’est frustrant de voir à quel point il est difficile de se défaire de ces clichés qui nous sont inculqués depuis l’enfance, même si nous sommes sensibilisés à cette cause. C’est frustrant de voir des artistes qu’on aime tomber dans ces facilités.

Cette constatation a laissé un goût amer à la lecture en question; ce qui est vraiment dommage car le reste de l’histoire et l’environnement m’ont pourtant beaucoup plu.

0 réflexion au sujet de “Je suis ennuyée”

  1. Ha, c’est terrible, ce sentiment. Je crois que le plus dur, là-dedans, c’est d’arriver à nous dire « cet auteur que j’adore et qui fait habituellement des choses bien… a raté ». Pas facile, quand l’affectif s’en mêle !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *