Jeux vidéo, MMO, Réflexions

Greymoor ou comment Zenimax se moque de nous

xfbcuxnsaygwldshdnskwqihe0oifboutexgi-whjqm_390x400_1x-0

J’adore Elder Scrolls Online, de tout mon coeur. J’y joue presque tous les jours depuis presque deux ans, j’y passe toujours d’excellents moments. J’y ai rencontré des gens sympas ainsi qu’une entraide assez rare. Je peux même avouer que j’ai aimé l’histoire de la dernière extension : Greymoor.

Pourtant, je n’ai pu m’empêcher de ressentir une certaine amertume et frustration lorsque j’ai terminé la quête principale; il m’a fallu un peu de temps pour mettre le doigt sur ce qui me gênait. Pour une fois, je ne vais pas mettre l’accent sur les bugs. Je crois sincèrement que, COVID oblige, ils ont fait du mieux qu’ils ont pu compte tenu de la situation. Nul doute qu’ils auraient pu faire mieux, mais bon.

Non, j’ai été foncièrement agacée par le découpage de la quête principale en deux parties, même si elle est supposée se boucler dans ce chapitre-là. On sent qu’elle continuera dans le prochain DLC puisqu’elle ne se conclut pas réellement. On va devoir casquer encore une fois pour avoir la vraie fin. Et ce n’est pas la première fois qu’ils nous font un coup aussi flagrant, c’était déjà le cas dans Elsweyr. Là où Morrowind et Summerset nous offraient une quête complète de A à Z, les deux dernières extensions ne nous en donne que la moitié (évidemment pour le même prix). De plus, sur Greymoor, la quête principale était courte; ce qui a accentué mon agacement. J’ai vraiment eu la désagréable impression d’avoir le mot « pigeon » estampillé sur mon front; surtout que j’ai pris l’édition collector. Heureusement, je l’ai eue pour un prix réduit. ça réduit mon impression d’être un pigeon de plus. Je me dis que l’achat de l’édition collector pourrait aussi comprendre le DLC qui permet de finir la quête, afin d’en avoir pour notre argent; ça me semble être une chose logique. J’aimerais finir cette histoire, avoir une vraie conclusion et pas ce moment doux-amer où je suis émue et agacée à la fois.

Je peste, je peste, je ne sais pas où va cet article et j’ai un gros doute sur le fait que mes critiques auront un quelconque impact. Mais sait-on jamais, peut-être qu’une personne de Zenimax tombera dessus. Alors s’il-vous-plaît, faites des histoires complètes sur les extensions…

(et rendez-nous Verandis sans qu’on verse des larmes de sang)

0 réflexion au sujet de “Greymoor ou comment Zenimax se moque de nous”

  1. Je n’ai pas acheté Greymoor parce que j’ai toujours (à peu près) une extension de retard (donc j’ai acheté Elsweyr pendant les promos). Mais ce que tu en dis me fait penser que j’ai raison d’attendre un peu, même si je ne suis pas à la pointe du jeu ! C’est clair que c’est un peu dommage de sortir une extension et de ne pas mettre la fin. Ou de proposer un DLC supplémentaire pour débloquer la zone/la fin de la quête…

    1. Oui, tu fais bien d’attendre un peu. Perso, j’ai pris Greymoor parce que j’ai pu avoir l’édition collector au prix de la normale grâce à une promo, mais sinon j’aurais attendu comme toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *