Réflexions

Evangelion – Thrice Upon a Time : Adieu et merci

Envagelion: 3.0 + 1.01 Thrice Upon a Time film poster

Vendredi 13 août est sorti sur Prime Video le film final d’Evangelion : Evangelion 3.0+1.0 – Thrice Upon a Time. Si vous voulez un résumé de la série, c’est par ici. C’est la fin de la série, le chapitre final d’une aventure qui aura débuté pour moi alors que j’avais 13 ans.

NGE et VHS

C’est grâce à mon voisin (Vincent, si tu passes par là, merci!) que Neon Genesis Evangelion (NGE ou Eva) est entré dans ma vie. Je commençais doucement à découvrir les mangas, il était passionné et possédait la série en cassettes VHS. Guère amatrice de robots géants, j’ai pensé ne regarder que le premier épisode… Finalement, j’ai tout dévoré, me prenant une claque monumentale (et non, je n’aime toujours pas les mecha, Eva c’est pas pareil). J’ai dû regarder la série en boucle et aussi traumatiser au passage quelques personnes de mon entourage… Désolée. J’ai ensuite enchaîné sur les films qui m’ont laissé une impression mitigée, je pense que je n’étais clairement pas prête à les voir et j’ai encore quelques scènes qui restent gravées dans mon esprit (au hasard, les Eva de synthèse et l’Eva-02). Mais cela n’a entamé en rien l’amour que j’éprouvais pour NGE.

Bon clairement, si j’avais découvert la série aujourd’hui, je doute que je l’aurais autant appréciée. Lorsque je le regarde de nouveau, je mets de côté ces remarques mentales qui pourraient me gâcher mon visionnage.

Je ne saurais expliquer ce que m’a happée à l’époque, peut-être était-ce différent de ce que j’avais l’habitude de lire/regarder ? Peut-être que cela répondait à mes questionnements d’adolescente et de mon expérience? Quoi qu’il en soit, les VHS ont tourné en boucle pendant un certain temps et j’ai passé des heures à lire des théories sur cet anime. NGE m’a aidée à passer des périodes assez difficiles dans ma vie. Lorsque j’ai un coup de mou, il m’arrive de relancer la série et de me replonger dans cet univers.

Rebuild of Evangelion

En 2007, le premier film de Rebuild of Evangelion atterrit enfin entre mes mains. You are (not) alone m’avait totalement bluffée avec ses effets visuels et sa musique. J’étais impatiente de suivre cette nouvelle aventure, les changements des films me rendent curieuse et parfois dubitative; je me souviens que le 3.0 You can (not) redo m’avait laissée sur ma faim après le premier visionnage. Puis, plus rien pendant 9 ans, je me demandais si Anno (créateur de NGE) allait finir cette série un jour.

Thrice Upon a Time : un adieu

Et puis, une date de sortie pour le Japon apparaît sur le net avec une affiche dont le message est assez clair : Bye bye, all of Evangelion. Nul besoin d’être un génie pour deviner que c’est la fin. Je ressens un pincement au cœur à cette idée, je n’arrive pas réellement à envisager qu’Eva va s’arrêter.

Le 13 août 2021, sortie mondiale via Prime video; je suis évidemment devant mon écran, partagée entre l’impatience de découvrir ce dernier film et la non-envie que cela se termine. 2h30 d’adieu, je sors évidemment en larmes de ce visionnage (et aussi pleine de questions, ce qui est normal avec Eva).

Thrice Upon a Time est le final qu’il fallait à Evangelion. Le film n’est pas avare en clins d’œil à l’ancienne série et aux anciens films, tout en parvenant à garder la continuité de sa nouvelle mythologie. Il me faudra sans doute plusieurs visionnages pour l’apprécier à sa juste valeur, mais pour l’instant, je digère encore ce que j’ai vu. Anno délivre un magnifique adieu, couplé à un message d’espoir dont nous avons besoin en cette période. A nouveau, les visuels étaient absolument dingues, sans parler de la musique. C’était beau, étrange, c’était Eva quoi. J’ai ressenti la libération de certains personnages, j’étais heureuse pour eux; j’ai été surprise par certaines parties de l’intrigue. Par contre, j’ai toujours un peu de mal avec le mélange 2D-3D même si les scènes étaient superbes. Thrice Upon a Time était un magnifique voyage autant visuel qu’émotionnel.

Merci pour tout, Evangelion et adieu !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *