Livres, Polar

Eden t.1 : L’appel de la corneille – Ian Valderen

Couverture de l'appel de la corneille

Résumé

Le Paradis est tout proche, mais l’Enfer est à ses portes.

Imaginez que dans l’ombre, une guerre éternelle dont les enjeux dépassent l’entendement ravage notre monde. Imaginez que derrière chaque événement majeur narré dans les journaux télévisés s’anime la main invisible des dieux oubliés et de leurs fervents serviteurs. Imaginez que bon nombre de meurtres horribles soient le fait de créatures depuis longtemps reléguées au rang de mythe, parce qu’à la seule idée que de tels monstres puissent exister, vous ne dormiriez plus en paix et ne sortiriez plus de chez vous une fois la nuit tombée.

Vous ne croyez pas qu’une telle réalité relève du possible ?

Érin McKenzie non plus. D’aussi loin qu’elle se souvienne, cette Irlandaise optimiste a toujours rêvé de vivre à Éden, métropole faramineuse considérée par le reste du monde comme le nouveau paradis terrestre. Récemment mutée au Bureau d’Enquêtes Criminelles, elle doit composer avec le mauvais caractère de son nouveau coéquipier, le capitaine Bull, et les machinations de sa hiérarchie.

Lorsqu’une étudiante portée disparue est retrouvée assassinée, la culpabilité de la pègre semble indéniable, mais des indices laissent suggérer l’implication de forces plus obscures. Contrainte d’enquêter sur la face cachée d’Éden, Érin voit sa conception de la réalité s’effriter à chacun de ses pas.

Comment entrevoir la vérité dans une cité érigée dans le culte du secret ? Qui cherche donc à l’éliminer?? Pourquoi aperçoit-elle un oiseau de malheur chaque fois qu’elle lève les yeux vers le ciel?? Résistera-t-elle à l’appel de la corneille ?

Mon avis

Nouveau service presse, je remercie l’auteur de m’avoir contactée pour me proposer cet ouvrage multi-genres, ce qui est d’ailleurs le premier point qui m’a attirée sur ce livre. Je me suis donc plongée au cœur d’Eden, cité paradisiaque uniquement de nom.

Il m’aura fallu environ 50% du livre pour réellement crocher à l’histoire, le temps que le contexte s’installe et que les personnages principaux soient introduits. Autant le dire tout de suite, je ne croche pas à Bull. J’ai toujours été du côté d’Erin et je l’ai beaucoup plainte d’avoir un partenaire pareil. Au niveau des personnages que je n’apprécie pas tellement, je peux y ajouter Léo Drouet, je ne sais pas, je le trouve trop lisse pour être honnête.

Par contre, vous vous en doutez peut-être, mais j’ai beaucoup apprécié le personnage d’Erin. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et parvient à s’imposer rapidement dans ce duo de policiers mal assortis. Et puis, avec l’avancée de l’histoire, je suis intriguée sur qui elle est vraiment. J’ai également apprécié de voir sa déconstruction de l’image paradisiaque qu’elle avait d’Eden, tout comme de découvrir certaines parts de son passé.

Comme je l’ai écrit plus tôt, j’ai mis un moment avant de crocher, j’ai eu par moment l’impression que l’histoire s’éparpillait un peu dans trop de directions, mais heureusement les chemins se sont rejoints sur la fin. C’est peut-être un des côtés que j’apprécie le moins avec le genre polar, la multiplication des pistes. Certes, on n’a pas toutes les réponses à la fin du livre, mais c’est une bonne conclusion pour un tome 1. Ce qui doit être résolu dans ce livre l’est et l’auteur arrive à nous donner assez d’indices pour que l’on ait envie de continuer avec le tome 2. J’avoue avoir envie de lire la suite !

Dernier point positif, j’ai trouvé agréable que la partie ésotérique ne se contente pas de rester dans notre tradition judéo-chrétienne, mais explore d’autres mythologies tout en parvenant à les mettre en lien avec l’histoire.

Cette lecture a fini par se révéler addictive et je ne suis pas parvenue à décrocher jusqu’à la fin. Je suis très curieuse de connaître la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *