Jeunesse, Livres, Science-fiction

Cogito de Victor Dixen

Couverture de Cogito de Victor Dixen

Résumé de Cogito

Un don du ciel…
Roxane, dix-huit ans, a plongé dans la délinquance quand ses parents ont perdu leur emploi, remplacés par des robots. Sa dernière chance de décrocher le Brevet d’Accès aux Corporations : un stage de programmation neuronale, une nouvelle technologie promettant de transformer n’importe qui en génie.
…ou un pacte avec le diable ?
Pour les vacances de printemps, Roxane s’envole pour les îles Fortunées, un archipel tropical futuriste entièrement dédié au cyber-bachotage. Mais cette méthode expérimentale qui utilise l’intelligence artificielle pour  » améliorer  » la substance même de l’esprit humain est-elle vraiment sûre ? En offrant son cerveau à la science, Roxane a-t-elle vendu son âme au diable ?
Demain, l’intelligence artificielle envahira toutes les strates de la société.
L’ultime frontière sera notre cerveau.

Mon avis

Après avoir dévoré La cour des ténèbres, je poursuis ma découverte de l’univers de Victor Dixen. Ici, plus question de vampires, mais d’un monde où l’intelligence artificielle a creusé son trou.

Rox : une protagoniste au caractère de chien

Cancre au lycée, membre d’un clan nommé « Les Clébardes », prête à mordre au moindre soupçon d’attaque, Rox est loin d’être une héroïne sympathique au premier abord. D’ailleurs, en tant qu’adulte rabat-joie de nature, elle m’a eu pas mal agacée par moment.

Et puis finalement, elle est parvenue à se faire une place dans mon cœur de glace lorsque l’on découvre un peu plus sur ses fêlures, ses traumatismes. Certes, son moyen d’auto-défense « la meilleure défense, c’est l’attaque » n’est pas forcément des plus adaptés, mais il est logique et compréhensible.

J’apprécie beaucoup la capacité de Dixen à écrire des héroïnes intelligentes, malignes et débrouillardes. J’étais totalement bluffée par Rox sur la fin, c’était assez cool de la voir agir ainsi. Je ne vais pas en dire plus, mais lisez le livre pour vous faire une idée.

L’intelligence artificielle et ses conséquences

J’avoue que je suis toujours un peu méfiante lorsque les romans se passent dans un futur probable où la technologie a évolué jusqu’à un certain point : ici, l’intelligence artificielle. Dans ce que j’ai lu par le passé, les auteurs se contentent de dire que la technologie, c’est le mal absolu et qu’on était mieux au temps des cavernes, etc… Bon j’exagère, mais vous avez saisi l’idée.

J’ai eu ces craintes pour Cogito, surtout que les parents de Rox ont subi de plein fouets les conséquences de l’arrivée de l’IA dans leur métier. Et pourtant, Dixen préfère ne pas sombrer dans les facilités usuelles et nous offre des réflexions intéressantes sur l’impact de la technologie sur nos vies et nos sociétés.

Parce qu’au final, il est difficile d’imaginer revenir en arrière sur certains avantages confortables et effacer d’un trait tout ce que la technologie peut apporter. Il y a une réflexion à faire sur comment notre société doit évoluer.

Conclusion sur Cogito

Bien que je puisse reprocher un petit côté blockbuster à certains moments, Cogito est un roman d’anticipation qui propose des pistes pour notre possible futur. On voit la place que l’IA commence à prendre dans nos vies, ce roman m’a aidé à me demander ce que j’espérais pour la suite.

Retrouvez Cogito par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *