Livres, Science-fiction

La cinquième saison – Les livres de la Terre fracturée, t.1 – N.K Jemisin

Couverture Les Livres de la terre fracturée, tome 1 : La Cinquième Saison

Résumé de l’éditeur

La terre tremble si souvent sur votre monde que la civilisation y est menacée en permanence. Le pire s’est d’ailleurs déjà produit plus d’une fois : de grands cataclysmes ont détruit les plus fières cités et soumis la planète à des hivers terribles, d’interminables nuits auxquelles l’humanité n’a survécu que de justesse. Les gens comme vous, les orogènes, qui possédez le talent de dompter volcans et séismes, devraient être vénérés. Mais c’est tout l’inverse. Vous devez vous cacher, vous faire passer pour une autre. Jusqu’au jour où votre mari découvre la vérité, massacre de ses poings votre fils de trois ans et kidnappe votre fille. Vous allez les retrouver, et peu importe que le monde soit en train de partir en morceaux.

Mon avis

Un coup de cœur en ce qui me concerne, voilà c’est dit. J’ai pris la cinquième saison un peu par hasard, je ne m’attendais pas à être autant happée par l’histoire.

Les différents styles de narration donnent une fluidité au livre, je n’ai pas vu les pages défiler grâce à ce changement de rythme bien maîtrisé. J’ai énormément apprécié la narration en « vous » lorsque l’on suit le personnage d’Essun, cela m’a permis d’être complètement immergée dans son histoire. les descriptions sont très prenantes, parfois dures. D’ailleurs, j’en profite pour signaler qu’il y a des décès d’enfants et des violences domestiques. Certains passages ont été très difficiles à lire. Donc si ce sont des sujets sensibles pour vous, je préfère vous avertir.

J’avoue m’être fait avoir comme une bleue sur un des gros points de l’histoire. Quand je vous dis que je suis incapable de voir les indices, la cinquième saison en a été une belle preuve. Mais quand j’ai enfin compris, je n’ai pu m’empêcher de penser que cette histoire était vraiment géniale.

Nous suivons donc Damaya, Syénite et Essun, trois orogènes (êtres qui peuvent se connecter à la terre et utiliser des dons sismiques). Hélas pour elle, ce monde n’aime pas leur espèce. Les gens normaux n’hésitent pas à les tuer s’ils découvrent leur don. Lorsque les orogènes ont de la chance, ils sont élevés comme des armes par le Fulcrum. Surveillés par la race des Gardiens, ils sont exécutés au moindre faux pas. Pourtant, les gens apprécient leurs services lorsqu’il faut arrêter les colères du Père Terre.

J’ai vraiment aimé suivre les récits des trois femmes. Je n’ai pu m’empêcher d’avoir mal au cœur lorsque Damaya subit les explications violentes de son Gardien, lorsqu’elle subit de plein fouet l’injustice du Fulcrum. J’ai eu horreur de voir Syénite utilisée comme un simple utérus sur patte. J’ai vécu au tréfonds de ma chair l’horreur de la situation d’Essun. Pourtant, je ne suis pas fan des personnages ayant des enfants. La cinquième saison décrit des femmes incroyablement fortes.

Les autres personnages ne sont pas en reste. Je pense notamment à Albâtre, qui est assez fascinant. Il se révèle rapidement surprenant, avec plein de tours dans sa poche.

Les humains ne sont pas les seuls êtres sur la Terre fracturée, on y croise également une race nommée les mangeurs de pierre. Comme vous vous en doutez, leur nom reflète l’unique nourriture qu’ils ingurgitent. Statues vivantes dont les intérêts ne sont pas très clairs en cette fin de premier tome, ils sont à la fois effrayants et fascinants.

D’ailleurs en parlant de la fin du tome 1, j’étais frustrée que ça se termine ainsi. Évidemment, le tome 2 est déjà emprunté et bientôt en lecture.

La cinquième saison est un véritable coup de cœur, prenant de bout en bout. Je ne peux que vous conseiller de foncer le lire.

Site de l’éditeur

3 réflexions au sujet de “La cinquième saison – Les livres de la Terre fracturée, t.1 – N.K Jemisin”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *